בס״ד

 
 

 
     
 

La Bircat Halévana

 

 

 

 

 

Nous avons demandé à Rav Brand שליט"א, de nous éclairer sur quelques points concernant la Birkat Halévana. Il a gentiment pris de son temps pour nous répondre, nous l’en remercions.

Q: A partir de quel jour du mois, peut-on commencer à réciter Birkat Halévanah?

D’après un avis dans la Guémara, on ne la récite que du 1er jusqu’au 7 du mois.

D’après un autre avis, c’est du 1er  jusqu’au milieu du mois.

La halakha est comme le second avis.

Il  y a une divergence chez les Richonim, en ce qui concerne le hidour Mitsvah (l’embellissement).

Le Beth Yossef rapporte trois avis :

a) Le Colbo qui dit, que bien que nous suivons la halakha comme ceux qui pensent qu’on peut la faire jusqu’au milieu du mois, mais pour le hidour Mitsvah, mieux vaut la faire pendant les 7 premiers jours. Le Rambam écrit d’ailleurs, que le mieux est de réciter la béra’ha dès le premier jour, et ne pas retarder la Mitsvah.

b) Le Rabbénou Yona écrit qu’il est préférable de laisser passer deux ou trois jours, jusqu’à ce que la lune devienne un peu plus grande, et que les gens en profitent.

c) Rabbi Yossef Gaquitiliah, qui écrit que d’après la Kabalah, il est préférable de ne la réciter qu’après le 7ième jour.

Dans le Choul’han Arou’h, le Mé’haber ne cite que le troisième avis.

Il y  a aussi un hidour mitsvah de la réciter Motsaé Chabbat. Cependant le Ha’gah ajoute, qu’en hiver, particulièrement dans des pays où le ciel est souvent couvert, si Motsaé Chabbat tombe proche de la moitié du mois, il vaut mieux de ne pas l’attendre, mais de réciter la béra’ha quand la lune est (encore) visible.

Q: Si nous n’avons pas pu réciter Birkat Halévanah, et que le dernier soir soit un vendredi soir, peut-on la réciter chez soi ?

Le Magen Abraham rapporte au nom de Rabbi  Ména’hem Azarja de Fano, que d’après la Kabalah, on ne récite pas la Birkat Halévanah ni un vendredi soir, ni un soir de Yom Tov.

Mais il est évident, que si le vendredi soir est la dernière nuit avant la moitié du mois, on la récite quand même. La coutume veut, que dans ce cas, on ne la lise pas dans un siddour, mais on la récite soit par cœur, soit on ouvre une Guémara Sanhedrin 42a, où la béra’ha est citée (l’encadré rouge ci-dessous) ; on la récitera avec le Nom d’Hachem. D’ailleurs, on n’est pas obligé de sortir dans la rue pour la réciter (avec un siddour, c’est évidemment interdit) ; on peut la réciter aussi derrière sa fenêtre.

 

 

 

 

   

 

 

 

 

Q: Si le temps de Birkat Halévanah se termine samedi soir, et que la lune est visible vendredi soir, peut-on faire de même ?

Oui, si la météo de samedi soir ne semble pas favorable

Q: Excepté un vendredi soir, si on aperçoit la lune un soir de semaine tardivement dans la nuit, et que nous n’ayons pas ‘trop envie’ de nous rhabiller ou qu’il fasse froid ou que la motivation à sortir en pleine nuit nous manque, peut-on réciter Birkat Halévanah derrière sa fenêtre ?

Oui, réciter Birkat Halévanah au dehors (sans toit au dessus de nous) n’est qu’un hidour (un embellissement) mitsvah. On peut la réciter de chez soi, à condition bien entendu de voir la lune de sa fenêtre.

Q: Quels sont les critères, pour que l’on puisse dire que la lune est ’visible’ et réciter Birkat Halévanah ? 

Le Michna Bourah dit que si la lune est couverte légèrement et qu’on l’aperçoive, on pourra réciter Birkat Halévanah, sinon non.

Si on a commencé la béhakha et que par la suite la lune se couvre, on pourra terminer la bérakha

Q: Voici quelques images, dans quels cas pourrait-on réciter Birkat Halévanah ?

(Les tailles des lunes correspondent plutôt au 14 du mois qu’au 7)

 

 

   

lune23.jpg

oui

lune22.jpg

oui

lune21.jpg

oui

lune20.jpg

oui

lune19.jpg

non

lune18.jpg

oui

lune16.jpg

oui

lune15.jpg

oui

lune14.jpg

oui

lune13.jpg

oui

lune18.jpg

oui

lune1.jpg

oui

lune11.jpg

???

lune10png.png

oui

lun4.jpg

oui

   
 

 

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à utiliser le 'Push Lévana'

 
 

sur l'appli >   comment ça marche ?